La grève étudiante et l’injustice sociale.

18/04/2012
Écrit par:

Bonjour à tous,

On vit dans un monde impitoyable où le plus puissant n’hésite pas a écraser le plus faible et ça me révolte au plus fort de ma conscience…. ceci concerne , vous l’avez devinez par le titre de mon article , ce qui se passe avec nos jeunes actuellement.

Il y a un journaliste qui s’acharne particulièrement sur les étudients à tord et à travers ……. c’est Richard Martineau , alors je lui ai répondu sur son blogue , on a diffusé mon intervention mais ……….a moitié !!   vive la démocratie et la liberté d’ éxpréssion !……alors j’ai décidé de remettre mon intervention complète sur mon site …..

La voici.

=========================================================================

Monsieur Martineau,

J’ai constaté dans les derniers mois votre prise de position envers la grève des étudiants et je me suis demandé
pourquoi ce monsieur s’acharne autant sur ces jeunes ?

Alors j’ai voulu vous connaitre d’avantage et j’ai trouvé ceci sur la toile.

((Lors du lock-out des employés du Journal de Montréal, Martineau décide de continuer sa rédaction de chroniques et soutient
qu’il n’est pas un briseur de grève malgré les accusations du président du syndicat des employés du journal, Raynald Leblanc.))

Je comprends votre comportement Monsieur Martineau , il se trouve que  dans toutes les sociétés il y en a qui cherchent à tout prix à satisfaire
sa hiérarchie ou ses patrons pour pouvoir sauver sa “Job“ surtout  quand on n’a  aucun diplôme reconnue. ! est-ce pour cette raison que vous avez tant contre les étudiants , c’est a y réfléchir !

((Martineau a été accusé de propos «irresponsables » et « diffamatoires » à l’occasion.

En mars 2010, le Conseilde presse du Québec blâme M. Martineau ainsi que Le Journal de Montréal pour information
incomplète, pouvant conduire à une interprétation abusive, relativement à un texte portant sur une manifestation tenue en l’honneur de
Fredy
Villanueva
.La décision a été confirmée par la Commission d’appel du Conseil de presse.))

Je vois que vous continuez toujours sur le même chemin de déformation de la vérité …. vos propos sont souvent simplistes et manque d’objectivités, on dirait un
amuseur de foule dans le but de distraire le peuple des vrais problèmes et influencer injustement l’opinion public dans le but de satisfaire vos maitres qui acceptent volontiers de vous inclure dans leur cercle .

Vous faite parti de la dernière lignée des baby-boomers tout comme moi et laissez-moi vous informer de ceci …..

Nous les baby-boomers et durant notre vies actives ont a travaillé fort mais on s’est payé toute une panoplie de privilèges et de programmes sans jamais se soucier de payer le juste prix pour leurs bon fonctionnement …….

Résultat :   une assurance maladie déficitaire , des régimes de rentes déficitaires ,  des routes et   des infrastructures ( égout , aqueduc, etc) désuètes  , et quand  les baby-boomers avancé ont commencé à arrivé à la retraite il y a une dizaine d’année , ils se sont  payés  une assurance médicaments pour  encore ne pas payer le juste prix de ces médications ce qui en résulte un autre programme hautement déficitaire !

Sans parlé d’une dette abyssale de 249 milliards à ce jours qu’on laisse à nos jeunes.  En 1970 la dette était de ZÉRO ….. ce qui veut dire que c’est nous les
baby-boomers qui ont vécu égoïstement  et on a géré notre époque de façon irresponsable sans jamais se soucier de ce qu’on va laisser aux générations futures…. Un fardeau inouï  et injuste qu’on laisse sur leurs épaules . La grande majorité des baby-boomers ce sont payés ou vont se faire payer une retraite dorée à un âge entre 50 et 60 ans …..Est-ce que vous pensez que nos jeunes pourront avoir les mêmes privilèges ? non bien sûre…… et maintenant , on veut instaurer la retraite à 67 ans pour faire payer les jeunes encore plus …plus !

Mon article à été coupé ici alors que ce qui s’en vient est la partie la plus pertinente , comme si on voulait cacher ces informations aux gens….voici la suite de mon intervention.

L’institue de recherche et d’informations socio-économiques a fait une étude sur le sujet des frais de scolarité au Québec et voici quelques une de ses recommandations :

((L’abolition des droits de scolarité apparaît économiquement viable et socialement plus équitable que la tarification;

Abolir les droits de scolarité au Québec et instaurer la gratuité des études postsecondaires ne coûterait que 550M$, ce qui représente un peu moins de 1% du budget du gouvernement.

Ainsi, plutôt que d’étudier des hausses de frais de scolarité qui ne règlent pas les problèmes pour lesquelles elles sont mises en place en plus d’entraîner des coûts sociaux majeurs, le gouvernement du Québec devrait s’interroger sur la pertinence de maintenir la tarification de l’éducation et étudier des perspectives d’abolition des frais de scolarité.))

Et voici le lien de l’article : http://www.iris-recherche.qc.ca/publications/tarification_de_lducation_postsecondaire_ou_gratuit_scolaire
Aussi, le chroniquer Michel Girard a écrit le 2 avril dernier un article  intitulé “ Combien ça rapporte, un diplômé ? …voici quelques extraits.

((Les citoyens gagnant de 50 000$ à 99 999$ représentaient 18,1% des contribuables. Mais ils ont épongé presque la moitié (47,7%) de la facture fiscale: ils ont
payé 8,1 milliards d’impôt provincial.

Bien qu’ils ne soient que 250 000 à gagner plus de 100 000$ au Québec, nos «riches» contribuables ont versé en impôt provincial la jolie somme de 6,9 milliards de
dollars. Même s’ils ne représentent que 4,1% des contribuables, ils assument presque 41% de la facture de l’impôt des particuliers.

Selon la dernière étude disponible (décembre 2008) sur «Le taux de rendement du baccalauréat: pour les diplômés et pour l’État», réalisée par Marius Demers, économiste au ministère de l’Éducation, le détenteur d’un diplôme universitaire va payer au cours de sa vie active énormément plus d’impôts et de taxes que les non-diplômés.))

Monsieur Martineau,

Un journaliste se doit être honnête, juste et objectif  et surtout IMPARTIAL  . Ces  jeunes que vous vous acharné dessus sont les mêmes qui vont payer votre retraite future…On a eu droit à une scolarité gratuite ou quasi-gratuite, alors donnant leurs la même chance  pour construire le Québec fort de demain.

Sans rancune.

Fin de mon intervention.

=======================================================================

Le conflit qui se présente n’est pas une simple manifestation pour contrer une hausse de frais de scolarité , mais un problème bien plus grave ….c’est un conflit inter-générations , entre ceux qui ont TOUT eux , et ceux qui n’ont RIEN eux.

l’ancienne génération qui devient dirigeante continue à presser le citron pour tirer encore plus de privilèges , on a qu’a les regarder s’octroyer  des hausses de salaires et des primes de départs (exemple:  les recteurs d’universités alors qu’ils sont payés par millions!) et  des retraites dorés …..  et une fois parti en retraite  ils continuent  à travailler comme consultants pour les mêmes organismes et entreprises avec des salaires encore plus avantageux. …! et voilà un nouvel exemple tout frais qui vient de sortir aujourd’hui…Le grand patron de la Caisse de dépôt et placement, Michael Sabia, s’est octroyeé une prime de 400 000 $ en 2011  http://fr.canoe.ca/infos/quebeccanada/archives/2012/04/20120418-122911.html alors que les marchés financiers sont en plein débacle !!!

Mais quand il s’agit de donner à nos jeunes , là ….. on n’a plus d’argent …….. Un égoisme hallucinant qui continue , comme si on a juré de ne rien leurs laisser comme héritage et de tout gaspiller avant notre départ .

Toutes ces injustices doivent s’arrêter , car si on ne fait rien et bien c’est certain que les jeunes vont se révolter comme ça s’est passé en France en mai 1967  quand la révolte des étudiants a balayé tout sur son passage  …pensez y bien.

Je soutiens les jeunes dans leurs combat , je les trouve très courageux  , très responsables et ils ne faut plus accepter cette injustice , une injustice sociale imposé par les ainés et qui finira d’anéantir toute une génération si on ne fait rien ….ON DOIT LES ÉCOUTER.

L’éducation et l’enseignement sont les fondations d’une société  , et il faut que ça soit accessible pour tous.

TENEZ BON LES ÉTUDIANTS ET NE LAISSEZ PERSONNE VOUS INTIMIDEZ , VOUS ÊTES DANS VOS DROITS ABSOLUS…LE DROIT DE RÊVER D’UNE VIE MEILLEUR.

LeFinancier.ca

  • Share/Bookmark

Tags: , , , , , , , , , , , , , , ,

4 Réponses pour “ La grève étudiante et l’injustice sociale. ”

  1. mahmoud Hasab on 18/04/2012 at 8:56 pm

    J’ai bien apprécié votre article Monsieur LeFinancier.

  2. LeFinancier on 22/04/2012 at 6:28 am

    Je vous invite à lire cette article intitulé ……
    “Des étudiants américains appuient le mouvement québécois.“

    http://fr.canoe.ca/infos/quebeccanada/education/archives/2012/04/20120421-215147.html

    LeFinancier

  3. Annie Girard on 19/05/2012 at 6:26 pm

    Pour prolonger votre excellent article, M. le Financier, une chronique de Jean-Marc Léger dans le Journal de Montréal: “Regénération”.
    Ça complète et appuie tout à fait votre point de vue, de la part d’un sondeur et analyste réputé. http://www.journaldemontreal.com/2012/04/16/regeneration

  4. LeFinancier on 19/05/2012 at 7:28 pm

    Merci Madame Annie pour cet article qui me réconforte.
    Je désespérais de voir comment les baby-boomers sont complices de l’injustice à toutes les échelles que ce soit politiques, justice, médias et j’en passe ……juste pour garder au chaud leurs acquis …quelle honte!
    Mais je suis sure que les jeunes vont réussir à changer cette injustice en réussite …..et ils vont bousculer les baby-boomers dans leurs petitesses.
    Le mouvement des jeunes ne fait que naitre, et il va grandir j’en suis convaincu.
    Merci encore de votre intervention.

Faire un commentaire